savon saponifie a froid

Faire son savon saponifié à froid

Quelles sont les ingrédients nécessaires pour fabriquer son savon saponifié à froid ? C’est évident mais vous aurez besoin d’huiles et de beurres végétaux de qualité.  Généralement dans une recette de savon maison, on trouve entre de 2 à 3 huiles qui constituent la base ensuite vous pouvez ajouter d’autres huiles secondaires. Si vous avez envie de fabriquer du savon surgras, vous pouvez utiliser des huiles de surgraissage.

Huile pour son savon saponifié à froid

Une des huiles présentes dans la recette de savon saponifié à froid est l’huile d’olive. C’est un ingrédient intéressant pour son rapport qualité/prix. Elle permet de donner une bonne texture et amène de l’hydratation au savon. L’odeur de l’huile d’olive n’est pas présente après le processus de saponification contrairement à l’huile de baie de laurier qui donne un léger parfum.

Le savon saponifié à froid à base uniquement d’huile d’olive a tendance à prendre plus de temps à se saponifier. Vous devrez patienter plus longtemps pour obtenir la trace. Un désavantage du savon à froid est sa faculté à mousser qui lui fait défaut. Pour avoir une belle mousse dans son savon artisanal, on vous recommande l’huile de coco.

Effectivement l’huile de coco est un ingrédient de base dans la création de savons à froid. C’est une huile avec 2 bénéfices majeurs. D’une part vous atteignez plus rapidement la trace et d’autre part il donne une texture consistante à votre savon. Etant donné que vous arrivez facilement à la trace, vous diminuez le temps de séchage du savon. En plus elle permet d’avoir une mousse onctueuse et épaisse. En apparence c’est une graisse épaisse à température ambiante comme une forme de beurre blanc.

Surgraissage du savon

Vous pouvez utiliser n’importe quelle huile pour surgraisser votre savon. En général il est recommandé de conserver les huiles les plus chers en huiles de surgraissage afin de profiter de toutes leurs propriétés.

Néanmoins il est difficile d’affirmer que la soude caustique n’a pas interagi avec les huiles de surgraissage. En effet l’hydroxyde de sodium agit selon une règle simple, il interagit d’abord avec les huiles plus faciles à saponifier, c’est une loi de la chimie. Donc c’est la nature des huiles de votre recette qui vont déterminer quelles sont les huiles qui resteront en excès dans votre recette de savon.

En ce qui concerne le niveau de surgraissage, la valeur varie jusqu’à 15% mais on conseille de ne pas aller au-delà de7% pour éviter le rancissement prématuré du savon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *